Mois de septembre

La piété

 

La vertu est une disposition habituelle et ferme à faire le bien et à donner le meilleur de soi-même (catéchisme de l’église catholique).

L’acquisition de la vertu se fait en mettant en place des habitudes fermement, à petits pas, et surtout sans se désespérer. La vertu doit être vécue dans la joie car elle a pour but de nous rendre libres, heureux et saints.

Qu’est-ce que la piété ?

Dans l’Ancien Testament, le peuple élu était un peuple très pieux ayant beaucoup de respect et de vénération pour Dieu (Abraham, Moïse, David, Salomon…construction de l’Arche d’alliance [exode 25, 10-16], du temple de Jérusalem [1 Rois 6, 1-38]).

Jésus arrive et complète cette piété par le lien de filiation que nous devons avoir pour Dieu. En effet, il nous apprend à prier et à appeler Dieu «Notre Père»,«Abba».

Pourquoi vivre la piété ?

Dieu est notre Père, Dieu nous aime. On doit vivre avec Dieu en lui rendant une piété filiale (parallèle avec le père de famille que nous chérissons sur la Terre) et en lui manifestant une entière confiance.

Nous sommes enfants de Dieu (1ère lettre de St Jean). Nous sommes donc appelés à vivre la piété au quotidien par notre filiation divine. Elle nous dispose à rendre à Dieu l’honneur qui Lui est dû, à le fréquenter avec respect et tendresse. Dieu nous attend là où nous sommes, la piété est donc à vivre dans toutes les occasions que Dieu nous donne et nous apprendrons à trouver le Seigneur dans notre vie ordinaire.

Comment vivre la piété au quotidien ?

La piété envers Dieu doit être vécue tous les jours car elle est la racine de notre vie chrétienne.

Il faut également manifester une piété filiale envers Marie et avoir une grande dévotion pour elle (par exemple, en passant devant une statue de la Sainte Vierge : lui manifester par un simple geste ou une simple parole notre amour et notre respect pour elle.) La vertu de piété vaut également envers les esprits du Ciel (les anges) sans oublier la communion des Saints.

Enfin, la piété doit se manifester également envers les personnes importantes comme le chef de l’église, les prêtres, nos parents (la paternité sur la terre participe de la paternité de Dieu), nos grands-parents, les personnes âgées, nos frères et soeurs (au sens large : se rappeler que nous sommes tous créés à l’image de Dieu). Pour cela, être toujours bienveillants et savoir pardonner. Le pardon inconditionnel est le signe distinctif des enfants de Dieu.

Pour nous aider dans la piété, il faut se servir de la Liturgie et respecter les objets sacrés et bénis. Cela nous aide à nous rapprocher du Seigneur. Ce sont des sacramentels qui ouvrent notre coeur à recevoir la grâce de Dieu donnée, elle, par le sacrement. (Benedicite, médailles, objets bénis, crucifix...)

Pour les enfants :

- Saint Hyacinthe (saint polonais, il a préservé le Saint-Sacrement et amiraculeusement sauvé une statue de la Sainte Vierge face aux brigands)

- Saint Tarcisius (jeune garçon mort en portant le Saint-Sacrement, saint patron des enfants de choeur)

Quelques lectures :

      • texte du buisson ardent (exode 3, 1-7)
      • évangile du centurion romain (St Luc 7, 1-10)
    • Insister avec les enfants sur l’importance et le respect dû aux sacramentaux
    • Apprendre le respect de certains objets : Bible, eau bénite, chapelet...
    • Visiter une église (chercher le tabernacle, faire une génuflexion, parler à voix basse),
    • Apprendre aux enfants à manifester respect et vénération devant Jésus Hostie
    • Ce comportement accompagne notre devoir d’apostolat en tant que chrétien.

- Apprendre à parler au Seigneur comme à un père (respect, tendresse,confiance, fréquence).

- Essayer de sanctifier au mieux le dimanche

- Respecter les parents, écouter ceux qui nous parlent, respecter les personnes âgées, les prêtres…

- En classe : respecter la maîtresse, le personnel de l’école, ses camarades…

Vivre la piété c’est vivre notre condition d’enfants de Dieu, c’est vivre avec Dieu en montrant qu’Il existe : c’est une invitation à transfigurer, spiritualiser ce que l’on vit en offrant tout au Seigneur.