La vertu est une disposition habituelle et ferme à faire le bien et à donner le meilleur de soi-même (catéchisme de l’église catholique).

L’acquisition de la vertu se fait en mettant en place des habitudes fermement, à petits pas, et surtout sans se désespérer. La vertu doit être vécue dans la joie car elle a pour but de nous rendre libres, heureux et saints.

 

 La vertu de l'hiver  :

L’ORDRE

1) Qu’est-ce que la vertu de l’ordre ?

C’est la disposition habituelle de l’âme et sa volonté de mise en œuvre pour ranger et être ordonné, dans notre vie de tous les jours, et avec Dieu.

Il s’agit de mettre en premier ce qui est vraiment important dans notre vie, donc de discerner nos priorités, pour établir une hiérarchie dans ce que nous avons à faire, en ordonnant les choses à Dieu. Sinon, nous nous laisserons accaparer par des futilités et nous n’aurons plus de place pour l’essentiel (cf expérience du conférencier sur la gestion du temps).

L’apprentissage de cette vertu ne concerne pas simplement la gestion de nos activités quotidiennes, l’efficacité technique ou l’optimisation des processus ; nous ne parviendrons pas à faire de l’ordre dans nos journées si nous ne sommes pas d’abord en paix à l’intérieur de nous-mêmes, si nous ne mettons pas de l’ordre dans notre cœur.

« La paix de toute chose est la tranquillité de l’ordre » nous dit saint Augustin.

2) Pourquoi s’exercer à la vertu de l’ordre?

Par amour de Dieu, par amour des autres, et pour nous-mêmes.

Par amour de Dieu :

  •  Jésus nous dit :

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, et de tout ton esprit. C’est le premier et le plus grand des commandements. » (Matthieu, 22) Le Seigneur a ordonné ses commandements pour nous indiquer ce qui est le plus important.

Jésus, fils de Dieu, nous montre lui-même l’exemple. Il vit cet ordre. A Capharnaüm où Il a guéri tant de malades, ses disciples le retrouvent à l’aube en train de prier. Jésus commence sa journée en priant son Père, à l’écart.

  • Dieu nous a fait le don du temps, c’est un cadeau à ne pas gâcher. Il nous faut absolument en tirer profit en nous organisant, mettant de l’ordre dans nos tâches journalières. Le Seigneur nous donne le temps qu’il nous faut sur la Terre pour accomplir notre vocation.
  • Un autre cadeau que le Seigneur nous a fait, c’est la Création. Il a fait la Terre pour que nous y soyons bien, Il a créé des merveilles ! Or, le monde est parfaitement ordonné, tout répond et obéit à des lois que nous découvrons peu à peu. Il n’y a pas de hasard. Par respect de la Création, nous devons nous-mêmes nous appliquer à vivre cette vertu.

Par amour des autres :

 … Jésus continue :

« Et voici le second commandement : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Matthieu, 22) Voici l’ordre donné par le Seigneur.

Si nous sommes ordonnés au travail, à la maison, à l’école… nous rendrons la vie plus agréable à nos proches. Par exemple, en vivant la  ponctualité.

L’ordre contribue à créer une bonne ambiance, un joli cadre, qui rendent la vie plus douce et qui attirent les amis.

Pour nous-mêmes :

 Nous gagnerons en paix et en harmonie intérieure ; nous serons aussi plus efficaces. Ainsi, pas de choses faites dans l’urgence ; nous aurons la satisfaction et la fierté du devoir accompli.

C’est important de le faire remarquer aux enfants, de leur faire admirer le résultat et de les féliciter.

« L’ordre, et l’ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude. » (Charles Péguy)

Le Seigneur nous a créés pour le bonheur, nous devons prendre les moyens pour l’atteindre…

3) Comment acquérir la vertu de l’ordre ?

Il va nous falloir courage et persévérance pour lutter contre nos tendances désordonnées ! C’est un combat de tous les jours, que nous gagnerons pièce par pièce. L’ordre est à entretenir ; si l’on ne fait rien, le désordre s’installe peu à peu. L’entropie augmente inexorablement. Nous devons avancer pas à pas pour installer progressivement un cercle vertueux.

Commençons par l’ordre intérieur. Comme disait sainte Jeanne d’Arc : « Messire Dieu premier servi ». Débutons notre journée avec le Seigneur. Apprenons par exemple une prière d’offrande d’œuvres que nous dirons au début de notre journée, et que nous pourrons reprendre au fil du jour. Ce sera comme une bouffée d’oxygène au milieu de nos occupations. Peu à peu, nous acquerrons des petites pratiques de piété qui jalonneront notre journée et nous vivrons plus proches du Seigneur, développant un espace de recueillement   intérieur.

Les élèves de CE et CM ont reçu un petit carnet de prières dans cette  intention.

Prenons les rênes de notre journée en établissant un horaire et en le respectant… sans mettre la barre trop haut ! N’hésitons pas à noter ce que nous avons peur d’oublier.

Sachons faire le silence pour cultiver notre espace intérieur.

Apprenons à nos enfants à faire silence, à ne pas le fuir…

Il faut aussi savoir dire non. Demandons à nos proches de respecter notre temps de travail, de prière, de repos… Sachons nous reposer quand c’est  nécessaire.

Ne prenons pas de décisions trop rapidement, exerçons la vertu de prudence, demandant conseil, réfléchissant et priant avant d’agir. Ne nous laissons pas accaparer par des choses sans importance. Il faut aussi savoir se dire non, s’exerçant à la vertu de tempérance.

Être à ce que l’on fait et faire ce que l’on doit, au bon moment.

Et enfin, finir sa journée avec le Seigneur, par un examen de conscience : « Ai-je perdu mon temps aujourd’hui / comment ai-je perdu du temps aujourd’hui ?» …

Avec les élèves :

 Apprendre à se mettre en rang, accrocher son manteau sur la patère, boutonner sa blouse, ranger son casier, remplir son agenda soigneusement, s’avancer dans son travail pour ne pas tout faire dans la précipitation à la dernière minute… Respecter les consignes de la maîtresse, le règlement intérieur, celui des récréations.

Avec les petits, il est important de respecter une chronologie dans les actions à mener pour instaurer des enchaînements d’actions qu’ils vont mémoriser.

Donner aux enfants les moyens pour ranger en autonomie et être ordonnés : boîtes de rangement de couleurs variées, classeurs, étiquettes, codages… Pourquoi ne pas mettre de la musique au moment de ranger ?

Contempler le résultat : comme on se sent bien ! Comme c’est agréable !

A l’école, un frère dominicain viendra à la fin du mois et passera dans les classes pour parler de sa vocation et présenter son ordre religieux = prioriser en ordonnant tout à Dieu.

Bibliographie :

 « Les indices pensables » BD pour jeunes ou adultes, Brunor (tome 3 : Le hasard n’écrit pas de message)

« Un plan de vie chrétienne » Alphonse Vidal

« Laudato si » Pape François

« Je suis débordée à la maison » Béatrice Carrot et Claire Mazoyer