La vertu est une disposition habituelle et ferme à faire le bien et à donner le meilleur de soi-même (catéchisme de l’église catholique).

L’acquisition de la vertu se fait en mettant en place des habitudes fermement, à petits pas, et surtout sans se désespérer. La vertu doit être vécue dans la joie car elle a pour but de nous rendre libres, heureux et saints.

 

La vertu du printemps :

la pureté

On parle souvent de la pureté de l’air, de l’image, du son…mais beaucoup moins de la pureté du cœur. C’est pourtant la pureté du cœur qui nous permet de nous élever vers le Ciel !

 

Qu’est-ce que la pureté ?

Définition du dictionnaire : propriété d’un objet de ne pas contenir de corps ou d’éléments étrangers/caractère de ce qui n’a pas été mélangé

La vertu de pureté nous aide à garder le cœur limpide. Notre cœur est fait pour Dieu et il est fait pour aimer. Il ne doit pas y avoir d’éléments étrangers dans notre cœur car ils détruisent notre capacité d’aimer. Cette vertu ordonne nos affections de manière à ce que Dieu occupe la première place dans notre cœur.
La pureté est la propreté du cœur. C’est une vertu positive, car c’est la perfection de l’amour. Elle libère notre cœur.

 « La pureté n’est pas une négation, mais une affirmation joyeuse.» (saint Josémaria)

La pureté est une condition pour contempler le Seigneur :

« Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu ! » (6ème béatitude) 

Pour saint Jean-Paul II, elle est une exigence de l’amour, « le pré-requis de l’amour ».

La pureté est pour tous : chacun doit la vivre selon son état de vie : personnes mariées, célibataires, jeunes, enfants… 

Personnes mariées, n’oublions pas que notre conjoint est notre chemin de sainteté. Nous devons nous mener l’un l’autre vers le Ciel.

La pureté est respiration du cœur. Elle dilate notre amour et nous élève à la dignité de ce à quoi nous sommes appelés.

Pourquoi vivre la pureté ? 

Dieu notre créateur nous a donné un corps, un cœur et une âme où Il est venu habiter le jour de notre baptême. Nous devons nous efforcer de conserver la limpidité de notre cœur pour que Jésus s’y trouve bien.

Tout est beau, bon, grand et saint dans l’être humain à sa création. Mais il y a des façons de faire ou de penser qui ne sont pas bonnes et saintes (conséquence du péché originel).

C’est à l’intérieur de notre cœur que se trouve la source de tous nos actes.

Jésus dit aux pharisiens : « C’est du cœur que sortent les pensées mauvaises… Tout ce mal vient du dedans et rend l’homme impur. » Nous devons donc garder notre cœur du mauvais. 

Notre cœur est un sanctuaire que Dieu veut habiter.

Quel grand bien nous ferons dans le monde en vivant avec délicatesse cette vertu !

Comment vivre la pureté ?

La pureté se vit à l’intérieur (pureté du cœur et de l’âme) et à l’extérieur, car tout est lié dans la personne humaine. Mettons en œuvre tous les moyens, humains et spirituels, obéissant à quelques règles de vie simples :

les moyens humains

  • contrôlant la curiosité de nos regards, sans fixer notre attention de manière malsaine (publicités, revues…) 
    Cependant, voir n’est pas regarder, mais il faut apprendre à dire NON tout de suite.
  • vivant la pudeur et la modestie dans notre habillement et notre aspect extérieur, en préservant l’intimité de notre personne. Savoir choisir ce qu’il y a de beau et de bon dans la mode. « Votre corps est le temple de l’Esprit-Saint. » (saint Paul)
  • maîtrisant notre imagination et contrôlant notre mémoire : ne pas ressasser sans cesse. Demandons la grâce d’oublier ce qui nous a fait mal.
  • vivant et apprenant à vivre à nos enfants la tempérance : choisir une certaine sobriété de vie, et apprendre à se retenir sur de petites choses.
  • vivant la vertu de prudence, sans prendre de risques inutiles : refuser de regarder certains films, de lire certains livres qui se révèleront destructeurs. Une simple image peut marquer une vie entière 
  • vivant la vertu d’humilité : ne pas se croire plus fort que les autres en se disant « ça ne me fera rien » et en voulant tenter toutes les expériences.
    « N’aie pas la lâcheté d’être courageux, fuis ! » (saint Josémaria)
    On ne marche pas au bord de la falaise en faisant le fanfaron…
    En tant que parents, nous avons le devoir moral d’éviter le scandale pour nos enfants. Ici, nous faisons le lien avec la vertu de responsabilité. Et nous savons bien que ce qui n’est pas adapté aux enfants ne l’est souvent pas pour nous non plus…
    Posons-nous la question : « Est-ce que les autres peuvent voir le Seigneur à travers moi ? »
  • gardons notre langue. Evitons toute critique négative et ayons le courage de changer le sujet de la conversation, quand celle-ci dévie.
    Bannissons les expressions vulgaires et ne rions pas de certaines « histoires drôles » !
  • fuyons l’oisiveté, mère de tous les vices.

- les moyens spirituels

  • la prière. Demander de l’aide dans la prière, à son ange gardien et à la vierge Marie, modèle de pureté. Pourquoi ne pas reprendre la coutume des trois « Je vous salue Marie » pour demander la pureté, en ce mois consacré à la Vierge Marie ?
  • les sacrements, en particulier la confession et l’Eucharistie. Dans la confession, je suis purifié et j’obtiens les grâces pour lutter contre le péché confessé.
    L’Eucharistie nous purifie de nos péchés véniels.
  • la direction spirituelle, véritable grâce pour progresser dans notre vie intérieure.
    Aidons nos enfants à vivre dans la simplicité et la vérité : si quelque chose les choque, invitons-les à en parler à une personne de confiance. Qui pourrait être cette personne ?
  • la présence de Dieu. Reconnaître que le Seigneur est toujours avec nous et lui parler tout au long de notre journée. Dans les tentations, appeler le Seigneur : « Jésus, aide-moi ! ».

À la suite des Saints

La Très Sainte Vierge,  

Saint Dominique Savio, 

Sainte Agnès (l’agneau sans tâche)

Bibliographie

  • Oser un regard pur, de Francisco Insa (pour les garçons de 13 à 16 ans)
  • Aimer et vivre la chasteté, de Joseph Soria  
  • Le secret de la pureté du cœur, de soeur Elisabeth de Jésus
  • Catéchèses sur la théologie du corps, de Saint Jean Paul II
  • Toujours joyeux ! Saint Dominique Savio - Ed.Téqui (pour lesenfants)

Pour chanter:

« Regarde l’étoile, invoque Marie ! »


>> En travail manuel, les enfants vont décorer un agneau pascal en bois, qu’ils garderont pour leur coin prière.